Nicolas
Nicolas
Formateur À La Conduite Des Trains
Secteur d'activité ConduiteFormation

Profil de Nicolas

Expériences

D'une Licence Pro à la conduite puis à la formation des conducteurs
J'ai intégré la conduite des trains à la suite de ma Licence Pro en mars 2006. Ayant un BAC +3, j'ai été orienté sur un cursus d'agent de maitrise pour devenir responsable d'une équipe de conducteurs de trains.
Ma formation à la conduite s'est déroulée sur 11 mois en alternance entre le centre de Formation de Rennes et l’Établissement Traction de Paris Est. J'ai obtenu mon examen en Février 2007. Je circule, depuis février 2007 sur le RER E et la Ligne P en région parisienne.

Après une période de conduite (afin d'acquérir de l'expérience), j'ai réalisé une formation pour être moniteur.

En 2012, on m'a proposé de suivre les écoles en établissement, le but étant de suivre la formation des nouveaux embauchés lors de stages en établissement, tout en restant à la conduite des trains avec des missions de monitorat. Maintenant, mon travail varie entre les cabines de conduite, les exercices en salle, au simulateur de conduite, et les exercices sur le terrain.

Poste actuel

Un travail d'équipe
Depuis Avril 2012, je fais partie du pôle formation de Paris-Est. Avec mes collègues, nous participons à la formation initiale des futurs conducteurs de la ligne E et P. Nous leur apportons les connaissances spécifiques à la banlieue (matériel et règlement). Bien que je sois autonome pour les formations, c'est un vrai travail d'équipe.

Grâce à cette fonction, j'ai pu rencontrer beaucoup d'interlocuteurs gravitant autour du métier de la conduite. Visite de poste d'aiguillage, de la régulation, atelier de maintenance, centre de formation...

Nous assurons aussi les formations complémentaires pour des conducteurs déjà expérimentés qui souhaitent évoluer : formations matériels, réglementaires.

Motivations

Des missions variées, des rencontres humaines
Le suivi d'école me permet d'être très autonome pour mes formations. L'utilisation de différents outils (simulateurs), différentes méthodes (salle, terrain), font que le métier est varié. La relation humaine avec les stagiaires est très enrichissante. J'essaye de faire bénéficier un maximum de mon expérience de conduite à mes stagiaires. J'alterne entre des sessions de formation et la conduite quand il y a besoin.

J'ai toujours voulu transmettre mon métier aux stagiaires. Dans ce métier, on apprend tous les jours. On ne peut pas tout connaitre, il faut savoir rester modeste. La rigueur est très importante dans ce métier. La formation nous permet de garder cette rigueur et de la transmettre.

Conseils

La sécurité est la priorité
Pour devenir conducteur il faut évidemment être rigoureux, savoir travailler en autonomie.
La formation est un très lourd investissement. Sur 12 mois de formation, il y a environ 6 mois passés dans un centre de formation, qui n'est pas forcément à côté de chez soi. Cela demande beaucoup de travail personnel, le soir, sur ses repos. C'est un très beau métier, l'investissement vaut le coup !
Le métier a des contraintes. Elles sont nombreuses et il n'est pas toujours facile d'estimer leurs impacts sur la vie de tous les jours. Il faut accepter de travailler la nuit, le soir, les dimanches, à Noël ou le jour de l'an. Vivre en décalé de sa famille, de ses amis n'est pas toujours aisé. Mais le plus important est de prouver qu'on est capable d'exercer ce métier en toute sécurité pour soi, les collègues et les clients.

Réussites

La réussite d'un stagiaire à l'examen de conducteur
Chaque stagiaire qui réussit l'examen procure un peu de fierté. C'est très valorisant. Recroiser quelques années plus tard un ancien stagiaire devenu confirmé voire formateur ou moniteur lui-même est une grande satisfaction.

SNCF

Notre cœur de métier, c’est le train ; mais pas que le train. Notre Groupe à vocation de service public propose une offre complète de solutions de mobilité, grâce à ses cinq métiers :
SNCF RÉSEAU, SNCF VOYAGEURS, KEOLIS, SNCF Logistics,SNCF IMMOBILIER

Visiter le site