Nicolas
Conducteur De Trains
Secteur d'activité Conduite

Profil de Nicolas

Expériences

D'une Licence Pro à la conduite puis à la formation des conducteurs
J'ai intégré la conduite des trains à la suite de ma Licence Pro en mars 2006. Ayant un BAC +3, j'ai été orienté sur un cursus d'agent de maitrise pour devenir responsable d'une équipe de conducteurs de trains.
Ma formation à la conduite s'est déroulée sur 11 mois en alternance entre le centre de Formation de Rennes et l’Établissement Traction de Paris Est. J'ai obtenu mon examen en Février 2007. Je circule, depuis février 2007 sur le RER E et la Ligne P en région parisienne.

Après une période de conduite (afin d'acquérir de l'expérience), j'ai réalisé une formation pour être moniteur.

En 2012, on m'a proposé de suivre les écoles en établissement, le but étant de suivre la formation des nouveaux embauchés lors de stages en établissement, tout en restant à la conduite des trains avec des missions de monitorat.

Depuis 2018, je suis de nouveau à 100% à la conduite des trains avec, toujours, des missions de monitorat et d'autres missions annexes sur le RER E et la Ligne P du Transilien.

Poste actuel

Je suis seul en tête d'un train
Je suis seul en tête de mon train. Je conduis mes voyageurs en sécurité, à toutes heures du jour ou de la nuit. Que se soit en semaine, le week-end, les jours fériés ou lors des fêtes de fin d'année.

La variété des missions, permet de ne pas avoir de lassitude du métier. Chaque jour apporte des péripéties.
Conduire sur différentes lignes avec différents matériels est un véritable plus pour mon métier.
En effet, je peux conduire le lundi sur le RER E, le mardi sur Transilien (mission PARIS à MEAUX) avec un matériel électrique. Puis le mercredi de nouveau Transilien (mission PARIS à PROVINS), jeudi, encore une ligne différente et toujours en Transilien (PARIS à COULOMMIERS)...

Motivations

Des missions variées, des rencontres humaines
La diversité de mes missions et de mes outils de travail me motive au quotidien. Cela impose, une bonne connaissance technique et réglementaire.
Le fait d’être seul en tête de son train, d'avoir des responsabilités, le plaisir de parcourir différentes lignes (en ville, à la campagne)

Conseils

La sécurité est la priorité
Pour devenir conducteur il faut évidemment être rigoureux et savoir travailler en autonomie.
La formation est un très lourd investissement. Sur 12 mois de formation, il y a environ 6 mois passés dans un centre de formation, qui n'est pas forcément à côté de chez soi. Cela demande beaucoup de travail personnel, le soir, sur ses repos. C'est un très beau métier, l'investissement vaut le coup !
Le métier a des contraintes. Il faut accepter de travailler la nuit, le soir, les dimanches, à Noël ou au Jour de l'An. Vivre en décalé de sa famille, de ses amis n'est pas toujours aisé. Mais le plus important est de prouver qu'on est capable d'exercer ce métier en toute sécurité pour soi, les collègues et les clients.

Réussites

Satisfaire mes voyageurs
Amenez au terminus mes voyageurs, se sentir utile pour la société.
Actuellement, je participe au projet NEXTEO (RER E) avec un nouveau système d'exploitation. Je suis fier de faire partie de ce groupe, de pouvoir apporter mon expérience de la conduite des trains en zone dense.

SNCF

Notre cœur de métier, c’est le train ; mais pas que le train. Notre Groupe à vocation de service public propose une offre complète de solutions de mobilité, grâce à ses cinq métiers :
SNCF RÉSEAU, SNCF VOYAGEURS, KEOLIS, SNCF Logistics,SNCF IMMOBILIER

Visiter le site