Romain
Romain
Technicien Supérieur Signalisation Electrique

Profil de Romain

Expérience

De l'électricité industrielle/tertiaire à la signalisation ferroviaire
Issu d'une filière électrique avec un BEP, un BAC PRO et un BTS en électrotechnique, je souhaitais entrer chez SNCF en tant que conducteur de trains, mais ma candidature n’a pas été retenue pour ce poste. J’ai donc travaillé pendant un an dans le bâtiment, en électricité générale.

J'ai rapidement fait le tour du métier et ai souhaité surtout acquérir plus de responsabilités.
J'ai donc renouvelé mes recherches sur le site du recrutement SNCF. C'est ainsi que j'ai décidé de postuler en tant que technicien supérieur de la signalisation ferroviaire. Je suis entré chez SNCF en 2014 et je ne regrette pas ce choix.

Poste

Du terrain au bureau, je suis un appui pour les agents de maintenance.
Mon métier est d'aider le manager (Dirigeant de Proximité) dans le management des équipes réalisant la maintenance préventive et corrective des installations de sécurité de signalisation. Je suis également le référent technique auprès des agents lors d'incidents sur nos installations.

Par ailleurs, une autre de mes missions est de vérifier, en suivant un échéancier, si les installations répondent correctement aux critères de sécurité. Ces critères sont primordiaux pour faire circuler nos trains en toute sécurité !

Ce métier permet d’alterner une présence entre le bureau et le terrain et offre également une "liberté" dans la programmation de notre journée.

Je suis également amené à travailler de nuit, car sur Paris, certaines vérifications ne peuvent être vérifiées sans danger la journée à cause des circulations trop régulières.

Motivations

Le travail d'équipe et avec d'autres services, me motive au quotidien.
Dans les métiers de l'infrastructure, chaque corps de métier a son importance et participe à l’atteinte de la sécurité optimale.
Nous travaillons toujours en équipe avec d'autres services comme la voie, le service mécanique, les aiguilleurs, etc.
Ce qui me motive, c'est la montée d'adrénaline lors des pannes car le doute n'a pas sa place au sein de notre entreprise et nous devons agir rapidement pour maintenir la sécurité et la régularité des circulations.

De plus, la SNCF offre en interne la possibilité, en passant des examens complémentaires, d'évoluer et de gravir les échelons progressivement si la motivation et la rigueur sont au rendez-vous.

Conseils

Être acteur de sa formation !
En entreprise, vous devrez réaliser une formation en interne rémunérée d'une durée de 1 an, qui aura pour but de vous apprendre le fonctionnement des installations de sécurité telles que la commande des signaux, la détection des trains sur le rail, etc.
Dès le début de cette formation, il faut être rigoureux et ne pas lâcher prise.
Si vous êtes motivé(e), consciencieux(euse) et volontaire, les clés de la réussite sont à portée de main.

Succès

La découverte de la cause d'un dérangement
Le système de détection des circulations ferroviaires se nomme un "circuit de voie". Je me souviens d'un jour où ce système était défaillant et ralentissait beaucoup la circulation en début de soirée (heure de pointe). Les trains à l'approche de ce circuit de voie roulant au pas se faisaient de plus en plus nombreux. Après avoir remplacé de nombreuses pièces de matériel, le dérangement était toujours présent. Il a donc été décidé de faire une tournée sur les voies pour vérifier le rail.

Après avoir effectué plusieurs mètres, nous avons remarqué un objet qui s'était logé dans un aiguillage, faisant "shunter" le circuit de voie.
Nous avons donc retiré cet objet et les circulations ont enfin pu reprendre leur vitesse normale !

SNCF

Notre cœur de métier, c’est le train ; mais pas que le train. Notre Groupe à vocation de service public propose une offre complète de solutions de mobilité, grâce à ses cinq métiers :
SNCF RÉSEAU, SNCF VOYAGEURS, KEOLIS, SNCF Logistics,SNCF IMMOBILIER

Visiter le site